Février 1942

texte de Mamy Thé